Middle East Watch
The alternative press revue for a free Middle East

تموز (يوليو) 2018


Articles de presse


100 articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90


  • Israël demande à l’ONU d’enterrer le rapport Goldstone

    23 octobre 2009,
    Avigdor Lieberman, le ministre des affaires étrangères israélien, demande au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de ne pas transmettre le rapport Goldstone à l’Assemblée générale des Nations unies ou au Conseil de sécurité. Ce document, qualifié d’"inique, saugrenu et unilatéral" par les Israéliens, doit être examiné par l’Assemblée générale de l’ONU d’ici à la fin décembre. Mandaté par l’ONU, le juge sud-africain Richard Goldstone a rédigé un rapport très critique sur l’offensive israélienne dans la bande de (...) suite suite
  • Qu’attendre du rapprochement Paris-Damas ? La politique syrienne de la France, de Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy

    mars 2009, par Judith Cahen
    En 2008, la présence à Paris du président syrien Bachar al-Assad pour le lancement de l’Union pour la Méditerranée (UpM) et pour le défilé du 14 juillet a marqué un spectaculaire tournant dans les relations francosyriennes. Quelques semaines de discussions préalables entre hauts fonctionnaires français et syriens avaient permis de relancer des contacts mis entre parenthèses depuis trois ans, et d’ouvrir sans doute une brèche dans l’ostracisme qui entourait la Syrie depuis quelques années. La visite (...) suite suite
  • Moscou opposé à un examen du rapport Goldstone à l’ONU

    19 octobre 2009,
    La Russie a assuré les responsables israéliens qu’elle s’opposerait à l’examen du rapport Goldstone au Conseil de sécurité de l’ONU, selon un haut diplomate israélien lundi qui a requis l’anonymat. L’ambassadeur de Russie en Israël, Peter Stegnï, a transmis à la fin de la semaine dernière au ministère des affaires étrangères israélien un message écrit du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, en ce sens. "Le message de M. Lavrov affirme que Moscou n’a pas l’intention de soutenir l’examen du rapport (...) suite suite
  • L’ONU cède aux pressions et reporte le vote sur la saisine de la CPI

    3 octobre 2009,
    Pour la énième fois, la légitimité internationale échoue à faire régner la justice dans le monde, notamment lorsqu’il s’agit d’appliquer la loi sur "Israël". Le Conseil des droits de l’homme aux Nations-Unies a donc cédé, vendredi, aux pressions américano-israéliennes, et décidé de reporter à sa session de mars 2010 le vote d’une résolution sur le rapport d’enquête du juge sud-africain Richard Goldstone. Celui-ci recommande la saisine de la Cour pénale internationale (CPI) pour des "crimes de guerre" et de (...) suite suite
  • Guerre de Gaza : l’auteur du rapport de l’ONU dément les critiques d’Israël

    17 septembre 2009,
    Le président d’une mission de l’ONU auteur d’un rapport accusant Israël de crimes de guerre à Gaza, Richard Goldstone, a rejeté les sévères critiques israéliennes mettant en doute l’impartialité de l’enquête, dans une interview diffusée jeudi sur la télévision publique israélienne. "Je démens totalement cela", a affirmé le juge sud-africain, ancien procureur lors des procès sur l’ex-Yougoslavie et le Rwanda. "J’ai été totalement indépendant, personne ne m’a dicté le résultat qui est la conclusion d’enquêtes (...) suite suite
  • Israël confirme la construction de logements dans les colonies de Cisjordanie

    8 septembre 2009, par Laurent Zecchini
    C’est un chemin escarpé et incertain qu’a décidé d’emprunter le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. Faisant fi du concert de protestations internationales entraîné par l’annonce d’une relance de la colonisation, il vient de donner son feu vert à la construction de 455 nouveaux logements en Cisjordanie, tout en s’efforçant de négocier un accord - encore hypothétique - avec Washington sur un gel de la colonisation juive dans les territoires palestiniens occupés. Le ministre de la défense, Ehoud (...) suite suite
  • La Maison Blanche en difficulté sur la question israélo-palestinienne

    8 septembre 2009, par Sylvain Cypel
    Selon les spécialistes américains du Proche-Orient, les manœuvres du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, pour repousser l’exigence du président américain, Barack Obama, d’un "gel total" de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés ne font que rendre plus décisive la définition des grandes lignes d’un plan de paix que M. Obama est supposé délivrer fin septembre. Les réactions enregistrées depuis trois jours sont les plus outrées entendues depuis longtemps à Washington, mais (...) suite suite
  • Ascension du caractère juif d’Israël et déclin de l’arabité de la Palestine ?

    24 août 2009, par Suleiman Abu Sitta
    Tandis que les médias se préoccupent du gel ou de la poursuite de la construction des colonies et de la concurrence sur les postes du congrès de Fatah à Bethléhem, se déroule sous nos yeux la plus importante et la plus dangereuse opération sioniste depuis la Nakba de 1948, et peut-être encore plus dangereuse que la Nakba : la disparition juridique et territoriale de l’existence effective de la Palestine. Cette offensive ne suscite étrangement aucun intérêt ni dans le monde arabe, ni au sein de la (...) suite suite
  • M. Obama laisse entrevoir un espoir dans le conflit israélo-palestinien

    19 août 2009, par Sylvain Cypel, Laurent Zecchini
    Selon Soliman Awaad, un porte-parole du président égyptien Hosni Moubarak, en visite aux Etats-Unis, le président américain Barack Obama aurait indiqué à M. Moubarak, mardi 18 août, qu’il "espérait présenter un plan de paix en septembre, lors de l’ouverture de la session de l’Assemblée générale des Nations unies". M. Obama s’adressera à elle le 23 septembre. Interrogé, le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, n’a ni confirmé ni démenti : M.Obama attend "de nouveaux progrès" au Proche-Orient, mais (...) suite suite
  • Pour Israël, la « nakba » n’existe pas

    24 juillet 2009, par christophe ayad
    Pour les Palestiniens, il ne s’est rien passé en 1948, en tout cas, rien de mal. C’est ce que veut faire croire le ministère israélien de l’Education, qui a décidé d’exclure le mot nakba des manuels scolaires en arabe destinés aux Palestiniens d’Israël. La nakba, au sens littéral, c’est la catastrophe. Pour tous les Palestiniens, ce mot résume l’expulsion de leurs villages et de leurs villes lors de la guerre qui a immédiatement suivi la déclaration d’indépendance unilatérale d’Israël, en mai 1948. (...) suite suite

RSS 2.0 [?]

موقع صمم بنظام SPIP
الصفحات النموذجية GPL Lebanon 1.9.0