Middle East Watch
La revue de presse alternative pour un Moyen Orient libre

avril 2017


Les eurodéputés dénoncent le "châtiment collectif" infligé aux Palestiniens

Dépêche AFP

15 janvier 2009,


Le Parlement européen a dénoncé jeudi "le châtiment collectif" infligé par les Israéliens aux Palestiniens de la bande de Gaza, estimant que cela constituait une violation du "droit humanitaire international".

"L’embargo sur la bande de Gaza représente un châtiment collectif en contradiction avec le droit humanitaire international", estiment les eurodéputés dans une résolution adoptée à main levée, sans aucune voix contre.

Ils demandent également "à Israël de remplir les obligations qui lui incombent en vertu du droit international et du droit humanitaire international".

Les parlementaires européens, qui réclament un "cessez-le-feu immédiat et permanent", appellent d’autre part à la mise en place par la communauté internationale d’"un mécanisme" pouvant "inclure l’envoi d’une mission multinationale investie d’un mandat clair pour rétablir la sécurité et garantir le respect du cessez-le-feu".

Ils appellent également l’UE "à adopter une position politique plus ferme et plus unie".

La résolution ne fait en revanche aucune référence à la question de l’intensification des relations UE-Israël, alors que de nombreux députés de tous bords avaient réclamé ces derniers jours une suspension de ce processus devant aboutir dans les prochains mois à un accord approfondi avec Israël.

Le Parlement se déclare aussi "choqué par les souffrances infligées à la population civile de Gaza" et "déplore vivement en particulier que des cibles civiles et des Nations-Unies aient été touchées pendant les attaques".

La principale agence de l’ONU d’aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) a annoncé jeudi la suspension de ses opérations à Gaza après la chute d’obus israéliens sur son complexe.

Certains députés, dont le président du groupe de la Gauche unitaire européenne Francis Wurtz qui portait une pancarte "Arrêtez la guerre à Gaza", ont informé leurs collègues en plénière de cette attaque contre l’Unrwa. Mais la résolution, déjà rédigée, n’a pas été modifiée pour répondre à cet événement.

Le Parlement réclame enfin à Israël de "garantir le libre accès de l’aide humanitaire à la bande de Gaza" ainsi que l’accès de la presse internationale.

Depuis le début de l’offensive israélienne le 27 décembre, 1.065 Palestiniens ont été tués, dont 355 enfants et 100 femmes et plus de 5.000 autres blessés, selon un dernier bilan fourni à l’AFP par le chef des services d’urgence à Gaza, Mouawiya Hassanein.


RSS 2.0 [?]

Site réalisé avec SPIP
Squelettes GPL Lebanon 1.9.0